Je partage avec mes amis :

  Facebook   Twitter

 

Prévenir la maladie d’Alzheimer par l’alimentation



prévenir-Alzheimer-avec-alimentation-blog-redustim

La maladie d’Alzheimer suscite peut-être encore plus de peur qu’un cancer chez les personnes d’un certain âge. L’Alzheimer est un type de démence provoquant des troubles de la mémoire, de la pensée et du comportement. En général, les symptômes apparaissent lentement et s’aggravent au fil du temps. Ils deviennent assez graves et interfèrent avec les tâches quotidiennes.

Pour l’heure, les médicaments prescrits aux patients atteints d’Alzheimer permettent uniquement de ralentir la dégénérescence. Dans l’attente d’un traitement miracle, une bonne alimentation permet de lutter contre les effets de la maladie d’Alzheimer ou encore retarder son apparition.

Le régime MIND

Des chercheurs de l’université Rush aux États-Unis ont mis au point un régime alimentaire réduisant les risques d’apparition de la maladie d’Alzheimer. Selon les résultats d’une étude, publiée il y a deux ans dans la revue spécialisée Alzheimer’s & Dementia: The Journal of the Alzheimer’s Association, le régime MIND permettrait de réduire le risque de maladie d’Alzheimer de 53% pour les personnes l’ayant suivi régulièrement. Cette étude a été menée entre 2004 et 2013 auprès de 923 personnes âgées de 56 à 98 ans. Pour les personnes l’ayant modérément appliqué, le régime MIND permettrait de réduire les risques de 35%.

Le régime MIND est inspiré par le régime DASH et méditerranéen. La grande différence est que ces régimes ne sont efficaces que s’ils ont été suivis scrupuleusement. Tandis que pour les personnes l’ayant modérément appliqué, le régime MIND permettrait de réduire les risques de 35%.

Plus facile à suivre, le principe du régime MIND est de consommer des aliments sains de manière régulière et en proportions variables. Les aliments qui constituent la bonne santé du cerveau sont les noix, les légumes verts (les crucifères, les épinards, le chou frisé), les baies, les haricots, le poisson, la volaille, l’huile d’olive, le vin et les graines entières. Les aliments à éviter sont la viande rouge, les sucreries, les aliments frits, les matières grasses animales et les aliments issus des fast-food. Ces aliments sont néfastes à la santé puisqu’ils sont pourvoyeurs de lipides, dont l’apport excessif fragiliserait les vaisseaux.

Des aliments riches en vitamine D

Selon des chercheurs de l’université de Bordeaux, une carence en vitamine D entraînerait un risque de développer la maladie d’Alzheimer. En effet, les personnes âgées ayant les plus faibles concentrations sanguines en acides gras polyinsaturés, en caroténoïdes et vitamine D ont un risque multiplié par quatre de développer la maladie d’Alzheimer.

Il est essentiel de maintenir une alimentation riche en vitamine D. Les aliments à privilégier sont le poisson, les noix, les fruits et légumes riches en carotène, le jaune d’œuf et les huiles végétales. Pour le poisson, favorisez les poissons gras tels que le saumon, le hareng ou thon blanc. Les poissons gras sont aussi riches en oméga-3. Vitamine D et oméga 3 permettrait de stimuler votre système immunitaire et ainsi détruire les protéines bêta-amyloïdes ; protéines responsables de la dégénérescence des neurones.

Du café

Selon de nombreuses études, la consommation modérée de café aurait des effets bénéfiques. La caféine protège de certaines pathologies cérébrales, notamment la maladie d’Alzheimer. Les personnes buvant trois tasses de café par jour obtiennent de meilleurs résultats aux tests d’habilité mentale et de mémoire. La caféine protégerait du développement de troubles cérébraux.

De la poudre de cari

Le curcuma, entrant dans la composition de la poudre de cari, est une épice renfermant de la curcumine. C’est un puissant composé anti-amyloïde, antioxydant et anti-inflammatoire. Plusieurs études ont démontré que les personnes consommant beaucoup de curry avaient un cerveau particulièrement performant comparativement aux autres. Serait-ce donc pour cela qu’en Inde l’incidence de la maladie d’Alzheimer est plus faible que dans certains pays occidentaux ?

Du chocolat noir et du vin rouge

Des chercheurs de l’université de Georgetown aux États-Unis montrent que le resvératrol serait en mesure de ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer et prévenir la perte de mémoire. Le raisin rouge, certaines baies, le vin rouge et le chocolat noir sont riches en resvératrol. Ne pas dépassez deux verres de vin rouge et deux carrés de chocolat noir par jour.

Je partage avec mes amis :