Je partage avec mes amis :

  Facebook   Twitter

 

Obésité : une pandémie en croissance jusqu’en 2030



Deux fois plus d’Européens pourraient être obèses d’ici 15 ans, selon une étude de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) rendue publique le 5 mai. Si l’OMS parle déjà d’épidémie imminente, ces projections doivent être prises avec prudence et encourager les politiques nutritionnelles de lutte contre l’obésité.

D’ici 2030, « l’Europe va être confrontée à une crise immense » d’obésité, avertit l’OMS. « La prévalence de l’obésité a plus que doublé au niveau mondial entre 1980 et 2014″, s’inquiète l’organisation dans une étude réalisée par l’OMS et présentée au Congrès européen sur l’obésité à Prague.

Selon cette étude réalisée pour le compte du bureau régional européen de l’OMS basé à Copenhague, presque toute la population adulte irlandaise serait ainsi en surpoids ou bien obèse d’ici 2030, rapporte un communiqué diffusé par les organisateurs du congrès.

La Grande-Bretagne, la Grèce, l’Espagne, la Suède et la République tchèque devraient également être fortement touchées par l’épidémie. Deux fois plus de Grecs, par exemple, pourraient être obèses en 2030.

Une projection à prendre avec des pincettes

Une grande majorité des 53 pays inclus dans cette étude enregistrerait une hausse de la proportion d’obèses, à l’exception d’une poignée, comme les Pays-Bas, où ce taux devrait diminuer de 2%.

Malgré ces chiffres effrayants, les auteurs de l’étude soulignent tout de même que cet exercice de projection doit être interprété avec « la plus extrême prudence« . Mais pour la Britannique Laura Webber, une des cosignataires, il n’en dresse pas moins « le tableau inquiétant de la montée de l’obésité en Europe. On a besoin de manière urgente de politiques pour inverser la tendance », souligne-t-elle.

Un Français sur quatre pourrait être obèse en 2030

Selon les mêmes projections réalisées en 2014, la France garde un taux parmi les plus bas de la zone OCDE*, avec 40% de personnes en surpoids ou obèses. Mais elle n’est tout de même pas à l’abris de l’épidémie : 25 à 29% des Français pourraient être obèses en 2030

L’obésité est un facteur important de risques pour les maladies cardio-vasculaires, le diabète et certains cancers. Plus d’1,9 milliard d’adultes sont en surpoids en 2014 dans le monde, dont 600 millions d’obèses.

Source : AFP

Je partage avec mes amis :