Je partage avec mes amis :

  Facebook   Twitter

 

L’obésité : Un handicap dans la vie professionnelle chez la femme…



redustim_Lobésité-Un-handicap-dans-la-vie-professionnelle-chez-la-femme

Une étude menée par les analystes Arthur Souletie et Élise Coudin, la première travaille à la Direction du Trésor et la seconde est économiste et publiée par la prestigieuse INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), a démontré que les femmes en surpoids et considérée obèses ont 7% de chance en moins de trouver et décrocher un travail contrairement au sexe opposé qui lui a plus de chance si sa masse corporelle est élevée. Des statistiques assez inquiétantes et qui rejoignent l’inégalité hommes/femmes dans l’un des secteurs où on s’y attendait le moins ! Décryptage…

On a souvent entendu parler de la discrimination entre hommes et femmes dans le marché du travail, (les hommes sont souvent bien payés que les femmes, ont plus d’avantages, etc…), mais quand on s’aperçoit que le poids favorise certains et défavorise d’autres, alors là ça devient un vrai problème…

En effet, l’INSEE a publié cette étude dans son numéro 486-487 de 2016 démontrant que les femmes obèses ont 7 fois moins de chance de trouver un emploi contrairement aux femmes qui ne le sont pas. Les hommes quant à eux ont plus de chance d’être recruter si leur indice de masse corporelle est plus élevé.

L’étude s’est basée sur les enquêtes « Santé et itinéraire professionnel » de la Dares et de la Drees. Plus de 2685 femmes et 2608 hommes âgés entre 21 et 59 ans ont fait l’objet des interrogations de ces enquêtes qui se sont réalisées en 2006 et 2010.

Ainsi, un autre constat s’ajoute et vient pour alourdir la balance dans le jeu de discrimination mais cette fois-ci coté salaire ! « Un indice de masse corporelle plus élevé est associé à une très légère baisse du salaire chez les femmes (-0,3%) », expliquent les deux analystes. Toutefois et toujours dans le cadre de cette enquête, il a été démontré hommes comme femmes obèses touchent en moyenne un salaire horaire inférieur de 6 à 9% des employés non obèses et à poids normal.

Les explications fournies quant à l’impact de l’obésité sur la vie professionnelle consistent principalement sur la santé, et comme vous le savez, l’obésité affaibli et dégrade l’état de santé. Qui dit un état de santé affaiblit, dit baisse de productivité, mobilité réduite et maladies graves liées à l’obésité (on pense ici, aux maladies cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension, dépression, etc…). Cette baisse de productivité pourrait notamment engendrer des coûts à l’employeur (dans le cas des arrêts maladies à répétitions). C’est dans ce sens où certains employeurs préfèrent ne pas embaucher les personnes qui souffrent d’obésité (surtout les femmes) de peur que cela n’impacte négativement la productivité de leurs entreprises.

Credit photo : @Marjan Lazarevski

Je partage avec mes amis :