Je partage avec mes amis :

  Facebook   Twitter

 

L‘obésité pourrait être transmise par le sperme



La santé d’un nouveau-né n’est pas uniquement liée à la santé de la mère pendant la grossesse, mais aussi à de nombreux facteurs qui interviennent, avant, pendant et après la naissance. Parmi les facteurs qui l’influencent durant la conception du bébé, on trouve : le tour de taille trop élevé du père ! Explications…

En effet, une étude danoise, élaborée par les chercheurs de l’Université de Copenhague au Danemark et dirigée par Romain Barrès, a récemment prouvé que le surpoids du père pourrait être transmis génétiquement au futur bébé à travers le sperme.

Comparer les spermatozoïdes de 13 hommes à poids normale avec 10 hommes souffrant d’obésité en se concentrant sur leurs ADN était le sujet de l’étude. Le constat fut remarquable : environ 9000 gènes épigénétiquement modifiés ont été trouvés chez les hommes obèses et présentant de l’embonpoint. Parmi les gènes modifiés, on trouve le gène FTO, l’unique gène lié à l’obésité et certains gènes liés au comportement et aux habitudes alimentaires.

Ces modifications épigénétiques dans l’ADN du sperme de l’homme en surpoids sont donc transmissibles à l’enfant à naître et influenceront son poids dans l’avenir.

Par conséquent, ces résultats montrent aussi qu’une perte de poids peut à son tour apporter des modifications inverses sur l’ADN du sperme en question. Il est donc nécessaire que les futurs papas fassent plus attention à leur poids et surtout à leur tour de taille pour que l’obésité ne soit pas transmise aux générations suivantes.

Je partage avec mes amis :