Je partage avec mes amis :

  Facebook   Twitter

 

La flore intestinale mise en cause dans l’obésité



« Nous ne sommes pas tous égaux devant l’obésité » telle serait la conclusion de cette nouvelle étude conduite par le prestigieux Institut national de la recherche agronomique, venant défrayer encore une fois la chronique. Certains microbiotes intestinaux favoriseraient en effet le développement de l’obésité et de certaines pathologies associées comme le diabète. Décryptage.

C’est dorénavant une évidence : l’obésité, véritable épidémie des temps modernes, n’est pas uniquement tributaire du mode de vie ou même de la prédisposition génétique. Un acteur complétement insoupçonné est passé sous les radars des scientifiques jusqu’à récemment : la flore intestinale jouerait un rôle crucial dans le développement de cette pathologie et de ses complications.

Une étude récente mener par l’INRA a en effet jeté les projecteurs sur l’importance du microbiote intestinal, l’ensemble des bactéries qui peuplent notre tube digestif. L’expérience a porté sur une cohorte de 292 adultes danois comprenant 123 personnes non-obèses et 169 obèses. Après analyse de leur génome bactérien intestinal, les chercheurs se sont rendu compte que le risque d’obésité était largement plus important chez les personnes pauvres en bactéries. 8 des espèces bactériennes qui manquaient à l’appel auraient, selon eux, un rôle protecteur contre la prise de poids. Cette différence a des conséquences sur le développement de l’obésité et de certaines pathologies liées au surpoids. Les résultats sont sans appel : 75% des personnes obèses testées présentaient une carence plus ou moins importante au niveau de leur microbiote intestinal.

« La voie est ouverte non seulement au diagnostic des individus à risque mais également à l’intervention par des recommandations nutritionnelles adaptées, donc à des régimes spécifiques permettant d’enrichir la flore intestinale » soulignent les chercheurs qui estiment que cette étude pourrait ouvrir la porte au développement de nouveaux probiotiques permettant de lutter efficacement contre les effets néfastes de l’obésité.

Je partage avec mes amis :