Je partage avec mes amis :

  Facebook   Twitter

 

Existe-t-il un lien entre obésité et stress ?



Existe-t-il un lien entre obésité et stress ?

Une récente étude menée par l’université de Californie à Los Angeles et publiée dans le journal Obesity, a démontré une corrélation entre être exposé à un niveau de stress élevé et l’obésité (parfois même à une obésité très sévère). Décryptage.

Des chercheurs se sont appuyés sur un échantillon de 2527 hommes et femmes âgés de 54 ans. Une mèche de cheveux de chaque participant a été prélevé pour mesurer leur taux de cortisol. D’autre part la taille, le poids, le tour de taille et l’indice de masse corporel (IMC) de chacun a été étudié.

Les scientifiques à l’origine de cette découverte ont alors analysé le taux de cortisol (hormone du stress) disponible au niveau du cuir chevelu des individus. Les résultats mettent en évidence que plus la personne est stressée plus son taux de cortisol est élevé et plus elle a de risques d’être en surpoids (ou obèse).

Rappelons que l’obésité se calcule à travers deux métriques : l’IMC (supérieur ou égal à 30) et le tour de taille (obésité constatée si le tour de taille de la femme est > 88 cm et > 102 cm chez l’homme). L’obésité est la 5ème cause de mort mondiale. Les femmes quant à elles sont d’autant plus concernées car en situation de stress elles ont davantage tendance à manger des plats riches en graisses et en calories. Il s’agit donc d’un cercle vicieux : stress et anxiété, sécrétion du cortisol, augmentation de l’appétit, favorisation de plats plus riches et …. prise de poids !

Des solutions existent pour venir à bout de ce fléau. Certaines donnent des résultats sur le long terme (amélioration de l’hygiène de vie : bonne alimentation et pratique d’un sport régulière), d’autres impliquent une intervention chirurgicale (la chirurgie bariatrique). Il existe également une méthode douce, naturelle, reconnue et efficace permettant d’agir directement sur la réduction des « mauvaises graisses » du ventre (la graisse dite « viscérale ») responsables de nombreux risques santé. Un procédé novateur nommé ReduStim, non invasif et sans effets secondaires, permettant de réduire significativement et durablement le tour de taille. Vous souhaitez en savoir plus ? Cliquez ICI pour plus d’informations sur la méthode ReduStim.

Je partage avec mes amis :