Je partage avec mes amis :

  Facebook   Twitter

 

Europe : vers une épidémie globale de l’obésité en 2030



L’obésité deviendrait-elle la norme en Europe ? L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient jeter un pavé dans la marre en publiant un rapport aux résultats accablants. L’organisation n’hésite pas à évoquer une « épidémie » présageant une « crise immense » qui frapperait le vieux continent aux horizons 2030.

Ne se contentant pas de défrayer la chronique depuis le début du 21ème siècle, le fléau de l’obésité revient à la charge en se présentant comme le principal accusé dans une étude rendue publique par l’antenne européenne de l’OMS. Selon cette étude, une grande partie de la population irlandaise devrait se retrouver en situation de surpoids pondéral d’ici 2030 (48%), dont 85% de femmes (contre 56% en 2010). Toujours selon ces projections, la Grande-Bretagne emboiterait le pas à l’île verte avec des prévisions avoisinant 33% de femmes et 36% d’hommes obèses.

Des pays comme l’Espagne, la Suède, la Grèce et la République Tchèque devraient également connaitre une recrudescence fulgurante de la proportion d’adultes obèses. En Espagne par exemple, le taux d’obésité chez les hommes tend à doubler en passant de 19% à 36%.

15% des adultes concernés en France :

Le rapport brosse donc un tableau globalement pessimiste et l’étau se resserre également pour la France : la proportion de femmes en surpoids passerait du 28e rang européen en 2010 (43 %) au 15e rang (58 %). Chez les hommes, elle avancerait de six places : de la 26e (54 %) à la 20e (66 %). Pour ce qui est de l’obésité, la progression est particulièrement soulignée chez les femmes qui passent du 19e rang avec 16% de la population au 9e rang avec 29% de la population.

« LES ACTIONS MENÉES AUJOURD’HUI PEUVENT EMPÊCHER CES PRÉVISIONS DE DEVENIR RÉALITÉ »

JOAO BREDA, DU BUREAU RÉGIONAL EUROPE DE L’OMS.

Selon les chiffres de 2014, plus d’1,9 milliards d’adultes seraient en surpoids dans le monde. Les complications associées (diabète, maladies cardiovasculaires et cancer) propulsent ce fléau au rang de véritable menace à la santé publique et devraient pousser les autorités concernées à réagir d’urgence.

Une technique alternative comme le ReduStim apporte une solution innovante pour la réduction de la masse grasse abdominale reposant sur l’utilisation des ondes biomagnétiques basse fréquence, cette technique à l’efficacité éprouvée est corroborée par plusieurs études cliniques. Une solution qui, associée à une alimentation saine et une activité physique régulière, apporte une réponse originale et efficace à cette épidémie des temps modernes.

Je partage avec mes amis :