Je partage avec mes amis :

  Facebook   Twitter

 

Étude : L’obésité et le surpoids réduisent l’espérance de vie de 1 à 10 ans…



redustim_Étude__lobésité_et_le_surpoids_réduisent_lespérance_de_vie_de_1_a_10_ans

En France, le nombre de personnes adultes touchées par l’obésité a atteint aujourd’hui les 6,5 millions… Un chiffre très alarmant qui fait de l’obésité et le surpoids un réel problème de santé publique. La revue scientifique The Lancet a publié les résultats de la plus vaste étude sur le sujet de l’obésité et démontre que les personnes obèses ou en surpoids perdent en moyenne un an d’espérance de vie pouvant atteindre 10 ans en cas d’obésité sévère…

Plus les kilos en trop sont nombreux, plus les risques de décès prématuré sont présents. L’étude internationale publiée par The Lancet a été réalisée à partir de l’analyse des données de près de 4 millions d’adultes sur quatre continents, tels que : l’Amérique du Nord, la Nouvelle-Zélande, l’Asie, l’Australie, l’Europe, etc… Elle s’est étalée sur près de 45 ans. Elle a ainsi mesuré le risque de mort subite et prématurée avant l’âge de 70 ans.

Selon le Dr Emanuele Di Angelantonio, directeur de l’équipe de recherche et professeur à l’Université de Cambridge « En moyenne, les gens en surpoids perdent un an d’espérance de vie, les personnes modérément obèses trois ans » et « Quant aux personnes atteintes d’obésité sévère, elles perdent environ dix ans d’espérance de vie ».

L’obésité et le surpoids sont deux causes étroitement responsables de l’apparition de certaines maladies cardiovasculaires jugées graves (l’hypertension artérielles, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète, les maladies respiratoires et certains types de cancer).

Toutefois, rappelons que l’obésité est la seconde cause de mortalité après le tabac. En parlant de cigarettes et afin d’éviter que les résultats ne soient biaisés à cause du tabagisme et des maladies préexistantes, les chercheurs ont ainsi exclu de l’échantillon les fumeurs et les anciens fumeurs.

Il a été donc démontré que l’espérance de vie diminuerait en moyenne d’un an chez les personnes en surpoids, les personnes atteintes d’obésité modérée perdrait 3 ans, quant aux personnes qui souffrent d’obésité sévère pourraient perdre 10 ans de leur espérance de vie.

Se basant sur l’IMC de la personne, l’étude a aussi révélé que le risque de décès avant les 70 ans est de 19% chez les hommes contre 11% chez les femmes avec un IMC normal, ces chiffres augmentent quand une personne souffre d’obésité modéré (IMC compris entre 30 et 34.9) et deviennent 29,5% pour les hommes contre 14,6% pour les femmes.

Le taux de mortalité en cas d’obésité ou de surpoids est donc trois fois plus important et plus grand chez les hommes que chez les femmes.

L’intérêt de surveiller son tour de taille n’est plus à prouver, il est un véritable indicateur de la santé d’une personne.

Source : The Lancet: Obesity linked to premature death, with greatest effect in men.

Je partage avec mes amis :